Se connaître soi même, un allié dans la quête de repères personnels

Dans notre monde de plus en plus social, la connaissance de soi est devenue incontournable.

Cette compétence fait partie de l’intelligence émotionnelle et constitue un allié de poids pour conserver des repères solides dans une société devenue complexe. C’est pourquoi les tests de personnalité sont très demandés et fleurissent sous des formes très variées dans les magazines et sur le web.

Car comment comprendre l’autre si l’on ne connait rien de ses propres motivations ?

Se connaître soi même permet non seulement de comprendre quel est notre intérêt relatif à tel ou tel choix professionnel ou personnel, mais apporte aussi une connaissance générale des processus psychologiques humains. Cet éclairage facilite donc également les relations sociales.

L’évaluation du tempérament, une étape majeure pour se découvrir

Les traits de tempérament sont à la base des motivations, et des comportements

Ils dérivent essentiellement de facteurs génétiques et neuro-biologiques. Ils dépendent aussi de toutes nos expériences vécues, car ils se sont plus ou moins développés chez chaque individu de manière à lui permettre de faire face aux différentes situations de vie rencontrées. Les découvertes accordent de plus en plus de place au tempérament dans la structure de personnalité. La psychiatrie elle même opère une véritable révolution, en partant non plus des symptômes cliniques mais de la physiologie et de la physiopathologie du cerveau (voir notamment le projet RDOC «Research Domain Criteria» développé par le NIMH, l’institut de santé mentale américain).

Les anciens questionnaires de tests donnent des résultats parfois erronés

Car ils ne tiennent pas compte des différences individuelles mises en évidence par les études sur les tempéraments. Par exemple, la dimension d’extraversion très souvent présentée dans les tests classiques, comme le MBTI (1998) et tous les tests basés sur les 5 dimensions de personnalité (théorie du Big Five, 1992) ne permet pas de distinguer les deux sous dimensions pourtant différentes de cordialité et d’assertivité (tendance à s’affirmer et « prendre les choses en main »). Or ces deux traits de tempérament peuvent être de niveau très différent chez la même personne. Le fait de les amalgamer dans une seule dimension appelée “extraversion” et de ne présenter que leur moyenne donne une image faussée de la personne évaluée. Un bon test de personnalité se doit d’être fondé sur les progrès scientifiques.

Les traits de tempérament (ou de caractère) restent relativement stables tout au long de la vie.

D'où l'intérêt de les identifier et de les évaluer pour des choix de vie, et notamment pour des choix de métier éclairés. C’est pourquoi les tests de personnalité sont très utilisés en orientation professionnelle et en recrutement. Dans le domaine personnel, passer un test de personnalité permet non seulement de mieux cerner les besoins profonds et durables spécifiques à chacun, mais aussi de mieux comprendre ceux des autres. Ce qui représente une aide précieuse dans les relations de couple et familiales. C’est aussi un atout de savoir quelles sont les personnes avec qui une collaboration professionnelle sera un épanouissement ou au contraire une souffrance au travail ! Il devient de même plus aisé de s’engager dans une création d’entreprise lorsque l’on connait ses qualités innées et ses points forts pour ce genre de challenge.

La personnalité est le résultat de l’empreinte socioculturelle sur le tempérament

Elle se réfère à des différences individuelles de tempérament en interaction avec les facteurs sociaux-culturels

tels que les attitudes et traditions culturelles, les systèmes de valeurs et de buts, les fréquentations personnelles.

Compte tenu des enjeux que représente la connaissance de soi, il est recommandé de n’utiliser que des tests de psychologue ou de psychiatre pour obtenir des résultats fiables et valides sur vos traits de personnalité. Pour un bon niveau de qualité de test il est aussi primordial que le nombre de questions soit suffisamment élevé pour chaque dimension évaluée, et que la structuration du test de personnalité corresponde à des critères de différenciation réels entre les personnes.

La personnalité évolue un peu plus sensiblement que le tempérament.

Elle est très proche du tempérament car celui-ci impacte le choix de notre milieu socioculturel : choix d’activités professionnelles, de lieu de vie, de fréquentations et d’environnement de travail et loisirs. C’est en effet le tempérament qui nous pousse à choisir certains métiers, amis et loisirs ; ces fréquentations et types d’échanges et d’expériences ciblées ont à leur tour une influence sur nos comportements et nos idées. Les activités professionnelles nous conduisent aussi à développer certaines compétences clés pour notre emploi plus que d’autres.

Pour simplifier, la personnalité peut être assimilée à l'instanciation sociale du tempérament d’une personne dans un contexte et environnement de vie spécifique. Le bilan de personnalité Lucyetic est un inventaire précis, dont les questions traduisent fidèlement les progrès les plus récents dans ce domaine. Il surpasse le test des 5 dimensions de personnalité ou Big Five, en fournissant comme résultats, l’analyse de tous vos traits de tempérament, ainsi que l’évaluation de vos 10 dimensions de personnalité.

Les tests prérequis pour réaliser votre test de personnalité sont : Guide (gratuit), Forces (gratuit), Sensibilités, Régulations, Empathie, Aptitudes, Intelligences.